Lyon . Pour relancer la marque de montres suisses Eska, deux Lyonnais lèvent plus de 270 000 euros en quelques heures


Lorsque Sinicha Knezevic présente sa Eska Amphibian 250, inspirée de la rarissime Eska Amphibian 600, le passionné pétille, s’enflamme, retourne sa plongeuse dans tous les sens, scrute ses lignes, son boîtier de 40 mm, sa lunette unidirectionnelle à rebours, nous parle avec émotions du cadran sandwich avec les points cardinaux « oversized », de la typographie historique, de sa lunette en saphir. L’homme est intarissable et il déclare, sans s’en rendre compte, sa flamme à la marque suisse dont « le temps s’est arrêté en 1987 ».

Le Directeur général de la société d’étanchéité SIE…



Lien des sources