Montataire : maroquinier pour des marques de luxe, Corentin Carnoy propose une gamme pour tous


À 13 ans, Corentin Carnoy n’a qu’une seule passion : les chevaux. Cavalier prometteur, il intègre les écuries de Lamorlaye, dans l’Oise et, pendant trois ans et demi, occupe tous les postes du monde équestre. « J’étais à la fois palefrenier, groom, cavalier d’entraînement et de concours, se souvient-il aujourd’hui, à 26 ans. Mon patron voulait que les cavaliers restent connectés aux tâches les plus ingrates, alors, en plus d’entraîner les chevaux, je les nourrissais et je nettoyais les box ! »

Alors, comment s’est-il retrouvé loin des bottes de foin, du manège et des pâtures, patron d’un atelier de maroquinerie de Montataire ? « Mon dos m’a dit stop. J’ai eu des problèmes de santé et il est devenu difficile de monter », décrit-il. Dur à encaisser au départ, mais sans ce dos abîmé, il n’aurait pas entrepris de restaurer tous les éléments de sellerie des écuries de Lamorlaye et découvert sa seconde passion : la maroquinerie.



Lien des sources