nouvelle mise en examen pour Samy Kéfi-Jérôme


Samy Kéfi-Jérôme était déjà mis en examen pour chantage dans le cadre de l’affaire de la vidéo intime qui secoue la mairie de Saint-Etienne depuis août 2022.

D’après de nouvelles révélations publiées ce lundi 12 février par France info, l’ancien adjoint à l’éducation du maire de Saint-Etienne a de nouveau été mis en examen pour « participation à une association de malfaiteurs », après avoir à nouveau été entendu par les juges d’instruction, le mardi 6 février.

Il avait démissionné de ses fonctions en septembre 2022

Samy Kéfi-Jérôme est soupçonné d’avoir co-organisé un complot visant à faire chanter un autre adjoint, Gilles-Artigues, avec une vidéo intime.

Il avait démissionné de ses fonctions à la mairie de Saint-Etienne en septembre 2022, après sa mise en cause dans l’affaire.

Dans ce dossier, le premier magistrat de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, son ancien directeur de cabinet, Pierre Gauttieri, et Gilles Rossary-Lenglet, l’homme à l’origine des révélations à Mediapart, sont également mis en examen.



Lien des sources