Parcoursup : tout savoir sur la phase complémentaire


Si la phase principale a rendu heureux une grande partie des candidats de Parcoursup, ce n’est pas toujours le cas. Heureusement, mardi 11 juin à 14 heures débute la phase complémentaire de la procédure, une phase qui s’achèvera le 12 septembre prochain et qui permet aux candidats qui n’ont eu aucune proposition, ou ceux qui ne sont pas satisfaits de leurs vœux, même s’ils l’ont accepté, de déposer de nouvelles demandes dans les formations qui disposent de places disponibles. Voici six questions que les lycéens (et leurs parents) se posent.

Si j’ai accepté une proposition en phase principale, est-ce que je peux quand même faire des vœux en phase complémentaire ?

Oui, car la phase complémentaire est ouverte à tout le monde : ceux qui n’ont pas reçu de proposition en phase principale, qu’ils n’aient eu que des refus ou qu’ils soient encore sur liste d’attente, mais aussi ceux qui ont déjà accepté une proposition et qui voudraient une autre formation que celle acceptée.

La phase complémentaire est aussi ouverte à ceux qui n’ont pas confirmé leurs vœux le 3 avril ou ceux qui se réorientent par exemple et qui ont raté la période de dépôt des vœux. Il faut alors s’inscrire sur Parcoursup avant la fin de la phase complémentaire, qui se termine le 12 septembre 2024.

Quelles sont les réponses possibles des formations ?

Comme lors de la phase principale, les réponses possibles sont « oui », « oui, si » si vous demandez une licence ou « refusé ». La seule différence c’est qu’il n’existe pas de liste d’attente en phase complémentaire.

En déposant un nouveau vœu, que se passe-t-il pour mon vœu accepté en phase principale ou mes propositions sur liste d’attente ?

Celui accepté en phase principale sera conservé si vous n’en acceptez pas un autre en phase complémentaire. Les propositions sur liste d’attente restent valables jusqu’à la fin de la phase principale le 11 juillet.

La mise à jour des formations s’effectue-t-elle une fois uniquement ?

Non, les formations mettront régulièrement à jour leurs nouvelles places disponibles et certaines apparaîtront même en cours de phase complémentaire. Par exemple, une formation qui n’a aucune place à proposer le 11 juin n’apparaîtra pas dans le moteur de recherche, mais si elle a finalement trois places à proposer dans dix jours, à ce moment-là, elle sera ajoutée à la carte des formations qui proposent une ou plusieurs places. Il est recommandé de vérifier régulièrement la carte des formations.

De combien de vœux dispose-t-on pour la phase complémentaire ?

Vous pourrez formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux tout au long de la phase complémentaire.

Puis-je formuler un vœu déjà demandé en phase principale ?

Non, il ne peut pas être identique à votre premier vœu – même formation dans le même établissement. En revanche, vous pouvez demander une formation identique dans un autre établissement. Par exemple, si vous avez postulé à un BTS dans un lycée qui vous a refusé, vous pouvez postuler à la même formation dans un autre lycée si ce dernier propose des places lors de la phase complémentaire.

De même, deux formations ne sont pas considérées comme étant identique si l’option ou la mineure diffère entre la phase principale et la phase complémentaire. Une licence de STAPS avec accès LAS n’est pas identique à une licence de STAPS sans l’accès LAS. Autrement dit, le refus de la première licence ne vous empêche pas de candidater à la seconde.

Les délais sont-ils identiques à ceux de la phase principale ?

Une fois que vous avez reçu une réponse d’une formation, oui. Du 11 juin au 23 août, vous avez 48 heures pour répondre à la proposition, ensuite vous ne disposerez plus que d’une journée le faire.

De leur côté, une fois vos nouveaux vœux déposés, les licences ont huit jours maximum pour y répondre, hormis le cas des licences qui proposent des oui-si. Celles-ci n’enverront aucune réponse entre le 12 juillet et le 23 août. Du côté des formations, elles ont elles aussi 8 jours maximums pour répondre, sauf quand elles indiquent une date d’examen des dossiers.



Lien des sources