Pollution industrielle : entre Limay et Porcheville, ils vivent entourés par les usines


Fin de partie de pêche. Il est 14h30 cet après-midi-là et Sergio replie sa canne. Dans son seau, cinq truites que son permis l’autorise à prélever dans les étangs du parc de loisirs de Porcheville (Yvelines). Avec des jonquilles au bord de l’eau et ses grandes étendues herbacées, l’endroit est un véritable écrin de verdure près de la Seine… traversé par une ligne à haute tension et à proximité immédiate des grandes usines.

Parmi elles, SARP Industries. Une filiale de Veolia installée depuis le milieu des années 1970 sur le port industriel de Limay-Porcheville. Et dont l’activité – le traitement des déchets dangereux – pèserait lourd pour la société française : environ 125 millions d’euros, d’après une enquête dévoilée ce jeudi 23 mai par le collectif CORRECTIV.Europe, en partenariat avec le Parisien. L’estimation est réalisée à partir des données publiées par l’Agence européenne de l’environnement.



Lien des sources