Pour faire face à l’inflation, Villejuif offre trois mois de cantine aux familles


Les parents vont devoir payer 12 centimes de plus par repas.
Les parents vont devoir payer 12 centimes de plus par repas. (©Illustration AdobeStock)

En cette fin d’année 2022, marquée par l’inflation et la hausse des coûts de l’énergie, la ville de Villejuif (Val-de-Marne) a décidé de « soutenir le pouvoir d’achat » des familles avec « une aide exceptionnelle ». Le conseil municipal a approuvé à l’unanimité, mercredi 14 décembre, la mise en place d’un dispositif permettant l’exonération totale ou partielle des factures de cantine pour les mois de novembre 2022 à janvier 2023. 

Une mesure qui se base sur le quotient familial

À Villejuif, 3 800 écoliers sont inscrits à la cantine. Le conseil municipal a alloué 250 000 euros de son budget pour ce dispositif « cantine gratuite ». Le maire (PCF) Pierre Garzon salue à actu Val-de-Marne un « gros coup de pouce » qui semblait « indispensable » pour « aider les familles à franchir cette période hivernale » et éviter ainsi le risque d’une « augmentation des impayés ».

Afin de soutenir l’ensemble des foyers, il a été décidé une « mesure universelle » qui se base sur le quotient familial : « Les familles à très faibles ressources (tranche 1 à 5), ainsi que les foyers ayant en ressource l’équivalent du Smic (tranches 6, 7 et 8) sont totalement exonérées de facture de cantine pour les mois de novembre, décembre et janvier. Les familles comprises dans les deux tranches supérieures (7 et 9), sont exonérées de facture du mois de novembre uniquement », détaille la Ville sur son site.

Favoriser la présence des enfants à l’école

Au-delà d’une mesure de soutien du pouvoir d’achat des foyers, en particulier modestes, cette aide s’inscrit dans la volonté de la Ville de « protéger les enfants ».

Avec l’explosion des coûts de l’énergie mais aussi des denrées, on s’est dit que certains enfants allaient peut-être devoir renoncer à vivre dans un appartement chauffé, ou n’allaient pas manger correctement à la maison. Nous avons une responsabilité majeure de favoriser leur présence à la cantine pour leur garantir un plat chaud et équilibré. La cantine, l’école en général, doit rester un lieu qui les protège de ce qu’ils peuvent vivre dans la société actuellement.

Pierre GarzonMaire de Villejuif

Depuis la crise du Covid-19, la Ville assure être particulièrement vigilante au bien-être de ses écoliers.

Inciter de nouvelles inscriptions ? 

Reste désormais à savoir si cette mesure va seulement bénéficier aux enfants déjà inscrits à la cantine ou si elle va aussi booster les inscriptions. Pour Pierre Garzon, « si ça arrive, ce que je souhaiterais évidemment, ça demanderait plus d’efforts pour la Ville, notamment au niveau de l’organisation, mais ce serait un mal pour un bien ». 

L’édile assure que cet indicateur sera suivi de près dans les prochains mois. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Val-de-Marne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Lien des sources