Prix de l’électricité : la facture des Français « baissera de 10 à 15 % » en février 2025, promet Bruno Le Maire


Au lendemain de l’annonce de la hausse de 12 % des tarifs du gaz en juillet, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire « prend l’engagement » ce mardi sur BFMTV qu’en « février 2025 la facture d’électricité de tous les Français baissera de 10 à 15 % ».

Il a mis en avant la politique menée par le gouvernement sur le sujet de l’énergie : « nous, on apporte des solutions, on produit de l’électricité, on rouvre des centrales nucléaires », a-t-il avancé. Il réagissait aux propositions et aux critiques faites ces dernières heures par les oppositions, qui se lancent dans la campagne pour les législatives anticipées.

Sur RTL ce mardi matin, le président du RN Jordan Bardella s’en est en effet pris au coût du gaz et de l’électricité pour les Français et a assuré que si son parti était élu en majorité, il comptait « mettre fin à l’augmentation insensée des prix de l’énergie ».

« Nous avons produit 330 térawattheures d’électricité nucléaire l’année dernière, parce qu’on a investi sur les renouvelables, parce que nous nous croyons à l’indépendance de la France et à son indépendance énergétique », a de son côté appuyé le ministre de l’Économie. Alors que, selon lui, le Rassemblement national « nous met pieds et poings liés dans les mains des pays du golfe et de la Russie ».

Bruno Le Maire, a, plus largement, mis en garde mardi contre une éventuelle « crise de régime » si aucune « majorité claire » ne se dégage des législatives anticipées. « Ce qui se joue dans quelques semaines, c’est l’avenir de la nation française, c’est de savoir si nous avons une majorité qui a les mêmes valeurs, les mêmes convictions, le même projet : l’autorité, la prospérité, (…) la défense de la culture française », a-t-il ajouté.



Lien des sources