Seulement quatre jours au-dessus de 25°C à Paris cette année


C’est un des paradoxes de la météo cette année à Paris. La température moyenne dans la capitale est chaque mois supérieure ou égale à la norme depuis janvier, mais il ne fait presque jamais chaud.

Le seuil de chaleur est fixé à 25°C. Or, en 2024, atteindre ou franchir ce niveau relève de l’exception dans la capitale. La Chaîne météo constate ainsi qu’il n’y a pas fait une seule fois chaud depuis le début de ce mois de juin. Il s’agit d’une première depuis 2001. La semaine dernière, entre le lundi 3 et le dimanche 9, il a pourtant fait plus de 20°C chaque jour au moment le plus chaud de la journée. Mais le point le plus haut est resté légèrement inférieur à 25°C avec 24,6°C atteints le mardi 4 à 15h46.

En moyenne, à cette époque de l’année, la température maximale moyenne est de 23,4°C à Paris. Comme il s’agit d’une moyenne, cela laisse en théorie la possibilité d’atteindre plusieurs fois les 25°C. Mais ce n’est toujours pas le cas, pour l’instant.

La chaîne météo souligne par ailleurs, plus largement, que la période de transition entre le printemps et l’été se fait également sans journée à 25°C. Pour la première fois depuis 1987, le seuil de chaleur n’a pas été atteint entre le 15 mai et le 10 juin. La dernière journée où il a fait au moins 25°C à Paris remonte au dimanche 12 mai avec 27,6°C à 15h45.

Un gros déficit de jours chauds par rapport à la moyenne

Au total, les 25°C ont été atteints un jour en avril (le 13) et trois jours en mai (du 10 au 12) depuis le début de l’année. Cela fait un cumul de quatre jours en tout en 2024. En moyenne, à la fin du mois de mai, ce résultat aurait dû être deux fois plus important. Dix autres jours s’ajoutent, là aussi en moyenne, en juin pour un total de 18 journées théoriques.

Pour rester dans la normale, il faudrait que le thermomètre atteigne 25°C presque tous les jours d’ici la fin du mois à Paris, ce que les prévisions n’anticipent pas du tout, même si la deuxième quinzaine s’annonce plus chaude que la première. L’échéance est trop lointaine pour être affirmatif, mais le seuil de chaleur pourrait n’être atteint la prochaine fois à Paris qu’en fin de semaine prochaine, pendant le week-end du 22-23 juin.

La situation était totalement différente en 2023. En juin, seuls deux jours avaient affiché une température maximale inférieure à 25°C. Il avait même fait plus de 30°C à neuf reprises. Le mois avait connu un gros excédent de +4,7°C par rapport à la moyenne. Dans l’ensemble du pays il avait été le deuxième mois de juin le plus chaud de l’histoire.





Lien des sources