Ski alpin : Odermatt indétrônable à Val d’Isère, Pinturault cinquième du géant


Marco Odermatt a été encore une fois plus fort que les autres. Malgré des erreurs dans la première partie de la course, dans la première comme dans la deuxième manche, le Suisse a su faire la différence dans la pente de la mythique face de Bellevarde, et a ainsi remporté le géant de Val d’Isère ce samedi. « C’est peut-être l’une des courses les plus difficiles que j’ai eue à faire », a admis le vainqueur du dernier gros globe de cristal, qui ne se sentait pas à 100 % ce samedi, au micro d’Eurosport.

Andorre sur le podium

Bonnet sur la tête, le Suisse avait pris soin de changer de masque dans la cabane de départ. Le ciel s’est chargé en fin de matinée, obligeant les skieurs à prendre le départ dans le jour blanc sous de gros flocons. Marco Odermatt, qui signe son 25e succès sur le circuit, a largement dominé son adversaire autrichien Marco Schwarz, qui se hisse sur la deuxième marche du podium à 98 centièmes. Avec le peu de courses qui ont eu lieu en ce début de saison, Schwarz est devant au classement général avec 160 points. Manuel Feller est deuxième avec 124 points et le vainqueur du joueur est troisième avec 100 points.

Mais la troisième place du podium reste sans doute la surprenante du jour. L’Andorran Joan Verdu (28 ans) a réalisé la meilleure performance de sa carrière en offrant une manche exceptionnelle. Il finit à 1′’32 d’Odermatt et écrit l’histoire de son pays, qui n’avait jamais signé de podium en Coupe du monde.

Manque d’engagement et de courage

Côté tricolore, Alexis Pinturault s’en est approché mais finit à la 5e place sur ce géant. « Il ne manque pas grand-chose, je fais une très bonne deuxième manche. Si je suis derrière, c’est à cause de la première manche. Il y a eu trop d’erreurs, trop de gourmandise qui m’ont coûté cher », explique le Savoyard, satisfait mais qui reste sur sa faim, dans la raquette d’arrivée.

Le skieur d’Annecy Léo Anguenot, 21e position, est le second Français tandis que Victor Muffat-Jeandet termine 25e. Thibaut Favrot, a quant à lui chuté à mi-parcours semble-t-il sans se blesser, admettant un manque de courage et d’engagement de sa part, dans une pente exigeante qui en demande beaucoup.

La semaine prochaine, les skieurs auront un programme chargé avec trois courses à Val Gardena (Italie, deux descentes et un super-G), et deux géants à Alta Badia (Italie). Mais avant cela, ce dimanche aura lieu le deuxième slalom de la saison. L’occasion pour le Français Clément Noël, qui avait fini 12e à Gurgl (Autriche), de retrouver les sommets.





Lien des sources