« Un couteau planté dans le dos » : des kayakistes non-sélectionnés aux Jeux en colère contre leur fédération


Certains se murent dans le silence. D’autres lâchent quelques mots, remplis d’amertume. Une troisième catégorie remercie tous ses soutiens et félicite les heureux élus. Pour évoquer sa non-sélection pour les Jeux olympiques de Paris sur Instagram, le kayakiste Étienne Hubert a choisi une voie différente ce jeudi 16 mai : publier sur les réseaux sociaux une caricature raillant sa fédération. Où l’on voit un archer les yeux bandés tirer ses flèches à côté d’une cible avec en légende « la FFCK (fédération française de canoë-kayak) qui choisit la règle de sélection des K1 hommes. »

« Welcome ! Les règles de sélection olympique sont modifiées à la dernière minute. Une course en monoplace 1 000 m devait avoir lieu ce week-end à Gravelines pour valider la sélection du meilleur français, écrit l’athlète de 36 ans, qui visait une troisième participation olympique au stade nautique de Vaires-sur-Marne après Rio et Tokyo. Je m’y suis préparé et je n’étais pas le seul. Au dernier moment, et toujours sans la moindre explication, cette course ne rentre plus dans le processus de qualification olympique. »



Lien des sources