à Toulouse, des écoles vent debout contre les pièces de 2 euros destinées aux élèves



La Ville Rose voit rouge. Mercredi 15 mai, des dizaines de kits pédagogiques destinés aux écoliers ont été restituées au rectorat de Toulouse dans des cartons empilés devant le bâtiment.

Le point du soir

Tous les soirs à partir de 18h

Recevez l’information analysée et décryptée par la rédaction du Point.

Merci !
Votre inscription a bien été prise en compte avec l’adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisations et notre politique de confidentialité.

D’après La Dépêche du Midi, plusieurs écoles primaires de l’académie refusent de les distribuer aux élèves sous prétexte qu’ils contiennent une pièce de 2 euros spécialement frappée pour les Jeux olympiques de Paris sur laquelle figure la tour Eiffel.

«  On pense que l’école n’a pas à être l’intermédiaire d’une action démagogique », estime un professeur auprès du quotidien. « Vu l’état de l’école actuellement, on se demande à quoi sert une telle action. Le ministère aurait pu envoyer des cahiers pédagogiques, mais la pièce de 2 euros c’est en trop », abonde-t-il. En février déjà, les syndicats d’enseignants SNEP-FSU et FSU-Snuipp avaient manifesté leur mécontentement à l’annonce de la démarche. «  L’argent pourrait servir à combler les manques : profs remplaçants, psychologues scolaires », complète l’enseignante Annick Camalet, secrétaire Fnec-FP-FO.

Les écoles Simone-Veil, Clément-Falcucci, Calas-Dupont, Didier-Daurat, Elsa-Triolet et Papus sont impliquées dans le mouvement.

Quatre millions de pièces déjà en circulation

Outre le coût de l’opération (16 millions d’euros), ces écoles déplorent que des parents spéculent sur la valeur des pièces en question. Certaines annonces en ligne proposent des tarifs exorbitants, pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros.

Ces pièces ne sont pourtant pas rares : la Monnaie de Paris en a d’ores et déjà frappé quatre millions, et vingt autres millions doivent être fabriqués au mois de juin. D’autres pièces seront ensuite mises en circulation, celles-ci à destination des collectionneurs.




Lien des sources