Daniel Kretinsky prêt à mettre la main sur les 150.000 postiers anglais de Royal Mail


Tous azimuts. Casino, Atos, ThyssenKrupp, la TNT française… et maintenant la Royal Mail. Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky s’est lancé pour de bon dans la bataille pour le contrôle de l’opérateur de courrier historique britannique, un mois après avoir sondé le terrain avec une première offre.

Sa société d’investissement, EP Group, a déposé une offre améliorée sur le capital d’International Distributions Services (IDS), propriétaire de Royal Mail et du groupe logistique GLS, d’une valeur de 3,5 milliards de livres (4 milliards d’euros).



Lien des sources