faut-il craindre une alerte sur les taux d’intérêt ?




Nervosité sur les marchés. Après la victoire du Rassemblement national (RN) aux européennes et l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale, le taux d’intérêt de l’OAT à dix ans a bondi, lundi 10 juin, de 13 points de base en une seule journée, pour atteindre 3,22 %. « La dissolution a eu plus d’effet sur les taux que la dégradation de la note de la France par S & P », souligne Éric Dor, directeur des études économiques à l’Ieseg School of Management.

Ce n’est certes pas une flambée qui doit nous affoler. « Mais, en une journée, ce n’est pas négligeable, d’autant plus que la Banque centrale européenne (BCE) a baissé ses taux la semaine dernière », fait remarquer Marc Touati, économiste et président d’Acdefi. Selon les experts, la décision de Christine Lagarde aurait dû avoir pour…




Lien des sources