Kérosène vert : comment Bruxelles espère alléger la facture des compagnies aériennes européennes


Après le bâton, la carotte ? Huit mois après le vote du règlement Refuel EU, qui va obliger les compagnies aériennes européennes à acheter une part croissante de carburants d’origine non-fossile sous peine d’amendes, l’heure est désormais aux mesures d’accompagnement, afin d’atténuer l’impact de cette réglementation unique au monde sur la compétitivité du secteur.

Des mesures de soutien réclamées avec insistance par toutes les compagnies européennes. Ces dernières ont non seulement du mal à se procurer les quantités de CAD (carburant d’aviation durables) nécessaires pour satisfaire à leurs obligations légales, mais elles doivent aussi le payer beaucoup plus cher que leurs concurrentes américaines, qui bénéficient d’incitations fiscales pour l’achat de carburants « verts ». Pour l’heure, aucune des mesures envisagées ne semble toutefois en mesure de rétablir l’équilibre concurrentiel.



Lien des sources