La stratégie « antisioniste » payante des Insoumis




Ça n’a pas raté. Dès l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale, dimanche 9 juin au soir, une foule de jeunes gens se précipite place de la République, à Paris, pour un No pasaran ! face au Rassemblement national. La foule est gaie, on chante et on tape dans ses mains, on agite des drapeaux aux couleurs de LFI, du NPA ou encore du PS. Mais, au sommet de la statue de la République, c’est un jeune hardi qui grimpe et déploie un drapeau… palestinien. Il n’y a aucun rapport, évidemment, avec la cause défendue par la foule, mais c’est ainsi depuis le début de la campagne des européennes : la Palestine a été l’unique combat, ou presque, de La France insoumise.

En quelques semaines, les Insoumis ont appliqué scrupuleusement la théorie développée après les deux scrutins présidentiels d…


La newsletter politique

Tous les jeudis à 7h30

Recevez en avant-première les informations et analyses politiques de la rédaction du Point.

Merci !
Votre inscription a bien été prise en compte avec l’adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisations et notre politique de confidentialité.



Lien des sources