l’armée israélienne demande aux habitants de partir avant une nouvelle offensive




Nouvelle offensive à Gaza. L’armée israélienne a largué des tracts sur la ville de Gaza ce mercredi 10 juillet, appelant « toutes les personnes » dans cette localité du nord du territoire palestinien assiégé à partir vers le sud en empruntant des « corridors de sécurité », a constaté un journaliste de l’AFP.

« À toutes les personnes présentes dans la ville de Gaza, des corridors de sécurité vous permettent de vous rendre rapidement et sans inspection de la ville de Gaza vers des abris à Deir el-Balah et Al Zawiya », indique ce tract vu par un correspondant de l’AFP. « La ville de Gaza reste une zone de combats dangereuse », prévient le texte.

L’armée israélienne a débuté sa nouvelle offensive dans la ville de Gaza le 27 juin, en appelant les habitants du quartier est de Choujaïya à quitter les lieux puis a étendu en début de semaine ses appels à plusieurs quartiers du centre-ville (Al-Rimal), poussant des dizaines de milliers de personnes à fuir, d’après l’ONU. Elle avait pourtant annoncé début janvier se concentrer désormais sur « le centre et le sud » de la bande de Gaza, après avoir « achevé le démantèlement de la structure militaire » du Hamas dans le nord.

Réactions outrées à l’international

Mardi, le bureau des droits de l’homme de l’ONU s’est dit « consterné » par les nouveaux appels israéliens qui encouragent « à fuir vers des secteurs où les opérations militaires de l’armée sont en cours et où des civils continuent d’être tués et blessés ». Des combats se poursuivent notamment dans la région de Deir el-Balah, « déjà fortement surpeuplée de Palestiniens déplacés d’autres endroits […] et où il y a peu d’infrastructures et d’accès à l’aide humanitaire », a en outre noté le bureau onusien.

La veille, le ministre allemand des Affaires étrangères a qualifié d’« inacceptable » la frappe meurtrière qui a touché une école-abri. « Il est inacceptable que des personnes soient tuées alors qu’elles cherchent refuge dans des écoles. Les attaques répétées de l’armée israélienne contre des écoles doivent cesser et une enquête doit être menée rapidement », a-t-il écrit sur le réseau social X.

La guerre à Gaza est entrée dimanche dans son dixième mois, alors qu’Israël a juré de détruire le Hamas, qui a pris le pouvoir dans l’enclave palestinienne en 2007. Selon le ministère de la Santé du Hamas, la campagne militaire de représailles a dévasté la bande de Gaza et fait plus de 38 000 morts, en majorité des civils. Des chiffres qui demeurent invérifiables.




Lien des sources