Le bitcoin de retour à 50.000 dollars pour la première fois en deux ans


Le succès phénoménal des premiers ETF (fonds indiciels cotés) bitcoin au comptant aux Etats-Unis a relégué l’hiver des cryptos au rang de mauvais souvenir. La plus importante d’entre elles a en effet franchi la barre symbolique des 50.000 dollars mardi matin. Ce n’était pas arrivé depuis plus de deux ans.

Le cours du bitcoin a triplé depuis le début de l’année dernière, après une chute de 64 % en 2022. Et s’il évolue encore environ 19.000 dollars en dessous de son record historique atteint en novembre 2021, son retour en grâce n’en est pas moins remarquable.

En mai 2022, l’implosion du stablecoin terraUSD avait marqué le début d’une série de faillites et de scandales qui avaient semé le doute sur la viabilité de la classe d’actifs. Parmi les victimes de cette purge, des noms emblématiques du secteur comme le hedge fund Three Arrows Capital, le prêteur Celsius Network et, point d’orgue de la crise, la plateforme FTX de Sam Bankman-Fried, alors l’une des principales bourses d’échange de cryptos.

Changement de monde

Désormais, les barrons sont tombés . SBF, reconnu coupable de fraude, est derrière les barreaux. Quant à Changpeng Zhao, l’emblématique cofondateur de Binance, mis en cause pour avoir contourné des sanctions américaines et manqué à l’obligation de mettre en oeuvre des mesures anti blanchiment, il attend la sanction de la justice américaine.

Les cryptos sont en train de changer de monde. Présentées à l’origine comme des alternatives au système financier traditionnel, elles ont été dopées par l’approbation par la SEC (le gendarme des marchés américains) puis le lancement des tout premiers fonds cotés (ETF) sur le bitcoin au comptant. Autrement dit par leur accession au statut d’actif financier grand public et leur institutionnalisation.

Le retour d’un appétit plus important des investisseurs pour les actifs risqués, avec la fin de la hausse des taux des grandes banques centrales, a également profité aux cryptomonnaies.



Lien des sources