Le marché monétaire américain proche de la saturation


C’est la question à 1.900 milliards de dollars. Comment les Etats-Unis vont-ils pouvoir financer un déficit budgétaire qui n’en finit pas de croître ? Le montant pour cette année budgétaire (qui court d’octobre à septembre outre-Atlantique) a encore explosé par rapport à l’estimation de février dernier à 1.500 milliards de dollars (1.400 milliards d’euros). 

Une partie de ces besoins pourra être étalée dans le temps. Mais malgré cela, selon un stratège taux de JP Morgan cité par le « Financial Times », ce ne sont pas moins de 150 milliards de dollars supplémentaires qui devront être empruntés sur le marché obligataire d’ici à fin septembre. Barclays chiffre pour sa part à 215 milliards le volume de nouvelle dette devant être émise avant l’automne. Une chose est sûre : le Trésor américain dispose de moins en moins de marge de manoeuvre.



Lien des sources