Le patron de Mediawan mis hors de cause par la Commission des sanctions de l’AMF


L’affaire a fait pschitt. Pierre-Antoine Capton, président et cofondateur du groupe Mediawan, a été mis hors de cause par la Commission des sanctions de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

Début avril, le collège de l’AMF (qui poursuit) avait accusé celui qui s’est imposé dans l’audiovisuel français avec des programmes comme « C à vous », « C dans l’air », ou la série télé « Dix pour cent » d’avoir informé l’un de ses salariés, Clément Miserez, également producteur et fondateur de Radar Films, et l’une de ses relations, Lionel Rozenberg, ex-patron de l’opérateur de téléphonie Kertel, du projet d’opération publique d’achat (OPA) sur le groupe détenu par Xavier Niel, Matthieu Pigasse et lui-même avant son annonce officielle le 22 juin 2020. Il avait requis contre lui une sanction pécuniaire de 110.000 euros .



Lien des sources