Législatives 2024 : cinq syndicats appellent à manifester ce week-end


La CFDT, la CGT, l’UNSA, la FSU et Solidaires appellent à « manifester le plus largement possible » ce week-end « pour porter la nécessité d’alternatives de progrès pour le monde du travail » avant les élections législatives anticipées du 30 juin et 7 juillet, selon un communiqué intersyndical publié lundi soir.

« Notre République et notre démocratie sont en danger », alertent ces syndicats face au risque d’une victoire de l’extrême droite lors du scrutin. « En décidant de dissoudre l’Assemblée nationale , et d’organiser des élections législatives en trois semaines, après les premiers départs en vacances et à la veille des Jeux Olympiques, le président de la République prend une lourde responsabilité », préviennent les organisations syndicales.

« Un sursaut démocratique et social »

« Il faut un sursaut démocratique et social. A défaut, l’extrême droite arrivera au pouvoir », mettent en garde CFDT, CGT, Unsa, FSU et Solidaires.

Dans la foulée du communiqué des organisations syndicales, le Parti socialiste, le Parti communiste, les Ecologistes et la France insoumise, qui ont décidé lundi soir de soutenir des candidatures uniques dès le premier tour » des législatives, ont appelé à « rejoindre les cortèges ».

Les organisations syndicales revendiquent notamment de « revenir sur la réforme des retraites et sur celles de l’assurance-chômage ». « Le gouvernement doit en particulier immédiatement renoncer à sa réforme de l’assurance-chômage », demandent-elles.

Les numéros un des huit syndicats , membres de l’intersyndicale qui a fait front en 2023 contre la réforme des retraites étaient réunis lundi soir au siège de la CGT à Montreuil (Seine-Saint-Denis). FO, la CFE-CGC et la CFTC ne sont pas signataires du texte diffusé lundi soir et à l’appel à manifester. La réunion a duré environ deux heures et n’a pas donné lieu à une prise de parole. Les secrétaires généraux ont convenu de se revoir d’ici au 9 juillet.

Une conférence de presse au Conseil économique, social et environnemental (Cese) contre la réforme de l’assurance-chômage doit être organisée ce mardi par la CFDT, la CGT, FO, CFE-CGC et CFTC.



Lien des sources