« Les marchés n’ont probablement pas encore intégré le risque d’instabilité politique lié à la dissolution »


La réaction des marchés à l’annonce de la dissolution vous paraît-elle justifiée ?

Les marchés ont réagi fortement, mais ils n’ont probablement pas encore totalement intégré le risque d’instabilité politique lié à la dissolution. Deux scénarios principaux se dessinent. Dans le premier, le Rassemblement national gagne des sièges aux législatives, mais il n’a pas de majorité et aucune coalition n’est possible sans lui. Le pays risque alors de devenir ingouvernable. Dans le deuxième, une majorité se dégage et le président nomme un Premier ministre RN, qui prend des mesures que les marchés pourraient juger exagérées, comme l’abaissement de l’âge légal de la retraite à 62 ans.



Lien des sources