Peugeot Invest cède à la pression de Sycomore et Moneta


Peugeot Invest a accepté vendredi de plafonner le montant des redevances que la holding cotée verse aux membres de la dynastie familiale pour l’usage de leur nom, cédant ainsi à la pression d’investisseurs minoritaires qui critiquaient ces versements.

Lors de l’assemblée générale, Robert Peugeot, le président du conseil, a défendu la stratégie de la holding, ouvertement critiquée par Moneta Asset Management et Sycomore Asset Management , qui contrôlent ensemble 6,4 % du capital, associés à l’Adam, l’association de défense des actionnaires minoritaires.



Lien des sources