toutes les prévisions en Île-de-France




Le trafic s’annonce extrêmement perturbé. En Île-de-France, la journée noire tant redoutée dans les RER et Transilien pour la journée du mardi 21 mai se précise avec le détail des perturbations attendues, et publié ce dimanche sur le site du gestionnaire de transport. Les syndicats SUD-Rail et CGT-Cheminots, depuis rejoints par l’Unsa-Ferroviaire, appellent en effet tous les agents de la SNCF à se mobiliser à la veille de nouvelles négociations concernant les primes qui leur seront accordées à l’occasion des Jeux olympiques de Paris 2024.

Le point du soir

Tous les soirs à partir de 18h

Recevez l’information analysée et décryptée par la rédaction du Point.

Merci !
Votre inscription a bien été prise en compte avec l’adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisations et notre politique de confidentialité.

Ainsi, dans le détail :

  • RER A : 1 train sur 2 entre Cergy et Poissy.
  • RER B : 1 train sur 2 sur la partie nord de la ligne, et 1 train sur 3 sur la partie sud.
  • RER C : 2 trains sur 5 en heures de pointe (de 6 heures à 10 heures puis de 16 heures à 20 heures). À noter que plusieurs gares ne seront pas desservies de Avenue-du-Président-Kennedy, Boulainvilliers, Versailles RG, Porchefontaine et Dourdan-la-Forêt.
  • RER D : seul 1 train sur 5 circulera en heures de pointe. Les interconnexions entre Gare-de-Lyon et Châtelet-Les Halles seront suspendues, et aucun train ne circulera entre Goussainville et Creil, entre Melun et Corbeil ainsi qu’entre Corbeil et Juvisy via Ris-Orangis.
  • RER E : 2 trains sur 5 circuleront en heures de pointe, et aucun entre 10 heures et 17 heures de même qu’entre Haussmann-Saint-Lazare et Nanterre-la-Folie. Les gares de Rosny-Bois-Perrier, Rosny-sous-Bois, Nogent-le-Perreux, Les Boullereaux-Champigny ne seront pas desservies.
  • Ligne K : 1 train sur 2.
  • Ligne P : aucun train ne circulera. Un bus de substitution sera néanmoins mis en place entre Blanche La Ferté-Milon et Crécy-la-Chapelle.
  • Ligne V : 2 trains sur 5.
  • Ligne R : 1 train sur 5 est prévu en heure de pointe, et aucun train ne circulera entre Montereau et Melun via Héricy.
  • Ligne E : aucun train entre 10 heures et 17 heures et entre Haussmann-Saint-Lazare et Nanterre-la-Folie.
  • T4 : seul 1 tram circulera toutes les 15 minutes entre Aulnay-sous-Bois et Bondy. Aucune circulation n’est quant à elle prévue entre Gargan et Hôpital-de-Montfermeil.
  • T11 : 1 tram toutes les 20 minutes.

Concernant les lignes H, J, L, N et U du Transilien, seul un train sur trois circulera. Enfin, sur la ligne T12 et T13, le trafic sera normal, tout comme sur l’ensemble des métros qui ne devraient pas être affectés.

Les usagers invités à limiter leurs déplacements

Jeudi, déjà, l’entreprise ferroviaire anticipait un impact important sur le trafic pour les usagers de la région parisienne et de Paris. Elle invite par conséquent ces derniers à limiter au maximum leurs déplacements. Lancé par les différents syndicats de la SNCF, ce nouveau mouvement de grève vise à mettre la pression sur la direction dans le but d’obtenir une revalorisation de la prime allouée aux agents qui seront mobilisés lors des JO. « On a trouvé que la négociation traînait un peu et on a voulu provoquer les choses », avait expliqué à l’Agence France-Presse Fabien Villedieu, le secrétaire fédéral SUD-Rail.

À LIRE AUSSI La SNCF ouvre la billetterie pour le 26 juillet, jour de l’ouverture des JODu côté de la RATP, les négociations ont déjà pris fin. Ainsi, les conducteurs pourront se voir allouer une prime de 2 500 euros supplémentaires en fonction de leur ligne de métro et de RER. Celle-ci sera ensuite versée selon le présentéisme de chacun.




Lien des sources