Voitures électriques : le leasing social pourrait être doublé en 2025


La France est bien lancée sur sa trajectoire d’électrification du parc automobile ; hors de question d’appuyer sur le frein. C’est le message porté par le député macroniste David Amiel, rapporteur spécial pour la commission des finances de l’Assemblée nationale sur le sujet. Mercredi, à l’occasion de l’audition du ministre de la Transition écologique, l’élu a même défendu le doublement l’an prochain du nombre de véhicules concernés par le leasing social – la possibilité pour les Français modestes de s’offrir une voiture électrique à 50 ou 100 euros par mois, selon les modèles – pour atteindre 100.000 unités.

« Je pense que nous pouvons obtenir des volumes plus importants avec un niveau de subvention moindre », estime David Amiel. Son idée est de profiter de l’engouement des Français pour ce dispositif et de faire pression sur les constructeurs. Le député imagine un mécanisme d’enchères à la baisse entre les groupes automobiles. L’Etat définirait au préalable l’enveloppe budgétaire pour chaque catégorie de véhicule – avant de retenir le fabricant qui proposerait la plus faible subvention unitaire.



Lien des sources